Philosophie et transhumanisme

http://poietic-generator.net/


Qu'un "spécialiste d’éthique/TIC" débute son intervention en énonçant : "ils portent des casquettes, ça doit être des américains" est un détail amusant au premier degré, ...mais ça devrait plutôt nous alerter car Michel Puech confond allègrement étiquette et éthique, ce qui est précisément à l'opposé d'une démarche réflexive éthique...Confusion ou intention : bonne question non ?


Pour commencer, quelques points de repère qui devraient nous faire réfléchir sur ces questions d'étiquetage :

  
---------------------------------------------------------

ÉTIQUETAGE

- Captologie : "le laboratoire technologique d'Accenture teste à Sophia Antipolis un "miroir" qui vous restitue une image future de vous-même, en fonction de votre hygiène de vie." http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/high-tech-4/d/la-captologie-lordinateur-outil-de-persuasion_5689/

- Bigdata et catégorisation : 
. Pratiques de Datapumpimg ETL : "An intrinsic part of the extraction involves the parsing of extracted data, resulting in a check if the data meets an expected pattern or structure. If not, the data may be rejected entirely or in part." https://en.wikipedia.org/wiki/Extract,_transform,_load
. "Les Big Data risquent surtout d'accentuer la discrimination et la catégorisation (la communautarisation préféreront d'autres) de la société. Les données vont s'attacher de plus en plus à nous, nous engluer, pour mieux nous classer et nous discriminer. On connaît suffisamment la discrimination pour percevoir très vite les dérives d'une telle société sans qu'il soit nécessaire de les expliquer.http://www.internetactu.net/2013/05/14/big-data-nouvelle-etape/

- Catégorisation et algorithme probabiliste : "le calcul des probabilités n'est pas comme on parait le croire une science merveilleuse qui dispense la savant d'avoir du bon sens" Henri Poincaré http://www.jehps.net/Mars2005/RapportPoincare/poincare.html ) 

- Catégorisation et objectivité :  
. "Il faut l'admettre, la Science n'est pas "objective" quand elle classe les objets. Elle applique un critère subjectif pour faire entrer les objets dans leur classe. " http://zeroseconde.blogspot.com/2006/08/se-faire-plutonner.html

- Théorie du drone ou la catégorisation  politique : "Les erreurs commises par les frappes probabilistes sont silencieuses. (...) Chamayou nous invite à réfléchir à qui construit ce monde ? Qui construit la “la décision sur les paramètres de décision” ? Qui fixe la valeur des spécifications des programmes qui commandent aux drones ? A nouveau, le rapport du code à la loi, comme l’ont mis à jour les travaux de Lawrence Lessig et Jonathan Zittrain reste entier. http://www.internetactu.net/2013/05/29/theorie-du-drone-de-la-fabrique-des-automates-politiques/

 - Catégorisation et intentionnalité portée par le code :  " les données doivent permettre de mettre en place des processus techniques fournissant des éléments de preuves pour piloter l'action publique conclut-il. Mais c'est peut-être là qu'il nous égare définitivement. De quoi les données sont-elles la preuve, à part de l'objectif pour lequel elles sont produites ? Tout le monde semble croire que la mesure, les indicateurs ont une valeur en soi, généralisable et unique... Comme le disait le sociologue Donald Campbell, cité par Dominique Dupagne : "Plus un indicateur quantitatif est utilisé pour prendre des décisions, plus il va être manipulé et plus son usage va aboutir à corrompre le processus qu'il était censé améliorer". Et c'est finalement cela le plus effrayant dans le gouvernement algorithmique que dénonçait le philosophe Thomas Berns et que nous propose la vision de Gérald Santucci et de la Commission Européenne : croire que des données sortiront l'objectivité parfaite permettant de piloter la société. Ne sommes nous là pas en train de nous tromper d'objectifs ?" http://internetactu.blog.lemonde.fr/2013/08/30/ou-en-est-lopen-data/


CODE ET ERREURS

- "the problem with quantum computers is precisely because you are no longer computing on zeroes and ones, how do you program this thing? It’s very difficult" http://bigthink.com/videos/how-to-program-a-quantum-computer?utm_source=feedly

-  "Turing delivered us into the digital age, as a 24-year-old graduate student, not by building a computer, but by writing a purely mathematical paper, "On Computable Numbers, with an Application to the Entscheidungsproblem," published in 1936. The Decision Problem, articulated by Göttingen's David Hilbert, concerned the abstract mathematical question of whether there could ever be any systematic mechanical procedure to determine, in a finite number of steps, whether any given string of symbols represented a provable statement or not. The answer was no. In modern computational terms (which just happened to be how, in an unexpected stroke of genius, Turing framed his argument) no matter how much digital horsepower you have at your disposal, there is no systematic way to determine, in advance, what every given string of code is going to do except to let the codes run, and find out." http://www.edge.org/conversation/nsa-the-decision-problem

- INDECT, PRISM : la logique des ploufs/erreurs ou les limites de la surveillance algorithmique http://www.cnetfrance.fr/news/indect-prism-les-limites-de-la-surveillance-algorithmique-39791839.htm " INDECT, PRISM : ces systèmes de surveillance et de détection de menaces, qui tournent grâce à la collecte de données et à l'utilisation d'algorithmes, sont-ils réellement efficaces ? Pour l'instant, fort heureusement, il semble bien que non selonThierry Berthier, mathématicien et enseignant chercheur en stratégies algorithmiques à l'Université de Limoge "

 - Algorithmes et paradoxes des faux positifs http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/05/06/loi-renseignement-des-dizaines-de-milliers-de-personnes-vont-etre-suspectees-a-tort_4628392_4408996.html

- Question : La réduction des inférences bayésiennes (liées aux systèmes quantiques) à des statistiques ne pose-t-elle pas problème ? http://florencemeichel.blogspot.co.uk/2014/04/mathematiques-appliquees-et.html

- "The math is good, but math has no agency. Code has agency, and the code has been subverted." https://www.schneier.com/blog/archives/2013/09/the_nsa_is_brea.html  
     
CONSÉQUENCES
==> Désastres humains à tous les niveaux : des victimes """"aux incertitudes de prédiction près"""", des militaires rongés par la culpabilité...etc :-(  http://www.theguardian.com/commentisfree/2013/dec/29/drones-us-military 

---------------------------------------------------------


La suite de l'intervention confirme le malaise... il apparaît clairement que Michel Puech se situe dans le même axe sémantique que Michel Serres ici : les propos visent à maquiller le transhumanisme et a lui donner des couleurs de "rénovation éthique positive" à laquelle on va "habilement" associer le concept d’éducation populaire 2.0...

Or comme le fait remarquer Olivier Auber : "Michel Serres ne questionne pas les industries de l’attention qui sont derrière les modifications des comportements des plus jeunes. En effet, il faut être tolérant et bienveillant vis-à-vis des petites poucets. Faut-il l’être vis-à-vis des ces industries mises en œuvre par notre génération ?"... Autrement dit Godard a posé une bonne question à Michel Serres : "petite poucette, d'accord, mais où est l'ogre ?" D'une certaine manière, Michel Puech et Michel Serres sont-ils les vibrants défenseurs et représentants de commerce des industries de captation de l'attention et de leur programme "biopouvoirs" (Michel Foucault), on est en droit de se poser la question.

A cette posture philosophique qui se refuse à porter un regard critique sur les dérives des processus en cours et réclame de l'indulgence, je lui préfère résolument une approche anoptique et émancipatrice et les recherches philosophiques de Miguel Benasayag sur "La fabrique de l'Homme amélioré"






A lire en complément : 
- Persuasion numérique et questionnement éthique http://florencemeichel.blogspot.com/2013/02/persuasion-numerique-et-questionnement.html
- Gouvernance à la sauce biopouvoir http://florencemeichel.blogspot.com/2010/02/la-question-du-bio-pouvoir-chez.html
- Biopouvoir et nazisme http://florencemeichel.blogspot.com/2010/02/biopouvoir-et-nazisme.html
- Vous reprendrez-bien un peu de biopouvoir ?...non merci ! http://florencemeichel.blogspot.com/2010/02/vous-reprendrez-bien-un-peu-de.html
- Rationalisation du vivant http://florencemeichel.blogspot.co.uk/2009/01/rationalisation-du-vivant.html

- Captation algorithmique de nos vies et conséquences http://www.slate.fr/story/101159/entre-algorithmes-marchandisation-lhomme-moderne-face-numerisation-des-societes
- Complicités et sociétés de contrôle http://florencemeichel.blogspot.com/2013/09/complicites-et-societes-de-controle.html

- Réalité/virtualisation/représentation/modèle http://ciret-transdisciplinarity.org/bulletin/b7et8c3.php (Philippe Queau)


MAJ du 21 septembre 2011 : je peux me tromper mais j'ai le sentiment que Michel Serres réajuste son propos dans ce podcast : il y décrit la loi du plus fort, l'usage magique des drogues, et le mépris pour la culture comme des clefs pour la lecture d'Asterix et Obelix. Il les dénonce comme des designs masqués ayant des effets de propagande rampante. On peut facilement faire le parallèle avec les thèses et les méthodes transhumanistes... Alors pourquoi Michel Serres a-t-il écrit le texte sur les poucettes mutantes qui, à l'inverse, semble faire l'apologie du transhumanisme ? S'est-il projeté dans l'histoire du barde et, par peur,  a-t-il souhaité mettre de coté pour un temps  sa posture de philosophe critique ? Pourquoi tant de gens ont-ils RT le texte sur les mutants en glorifiant Michel Serres ? A l'inverse pourquoi Michel Serres ( "fils d'Hiroshima )   se fait-il traiter de sénile lorsqu'il critique Asterix et Obelix,  ? Biopouvoir et Nazisme ne sont-ils pas les deux faces d'une même pièce ? Quelles que soient les réponses à ces questions, Merci à Michel Serres pour cette belle leçon de philosophie miroir ! ... sans oublier Olivier Auber et Philippe Queau :-)

Citation
" je n’avais que quinze ans lors de l’explosion de la bombe. Mais mes professeurs en avaient vécu le choc et m’ont influencé. C’est une fois entré à l’Ecole navale que j’ai découvert la violence de l’arme scientifique. J’ai démissionné pour réorienter mes études. Il y avait dans ma démarche comme une forme d’objection de conscience." Michel Serres

 MAJ du 20 novembre 2011 : la potion magique semble gagner du terrain :-( http://lci.tf1.fr/science/sante/dopage-yannick-noah-veut-legaliser-la-potion-magique-espagnole-6831614.html  meme si, comme Michel Serres, Yannick Noah revient ensuite sur ses propos http://www.lemonde.fr/sport/article/2011/11/25/yannick-noah-je-suis-contre-toute-forme-de-dopage_1608959_3242.html 

MAJ du 10 fevrier 2012 : ... “Je peux voir un temps où les gens brancheront un dispositif simple dans un iPad pour que leur cerveau soit stimulé quand ils font leurs devoirs, apprennent le français ou le piano” (Julian Savulescu, du centre de neuroéthique d’Oxford) ... http://www.internetactu.net/2012/02/09/stimulation-cerebrale-le-temps-des-questions-ethiques/
Bien d'accord avec Remi Sussan sur ce point : il est temps de se poser des questions d'ETHIQUE!

MAJ du  27 juillet 2012 : comme par "hasard" #bigdata #vie privée et #nazisme
""Pour vivre heureux, vivons cachés" le génocide des Juifs au cours de la seconde guerre mondiale est la matrice - consciente ou inconsciente - de toutes nos élaborations sur cette question.
Lorsque j'avais travaillé, pour un DEA de sociologie politique, sur l'élaboration des lois sur la bioéthique, j'avais pu mesurer à quel point le souvenir de l'Allemagne nazie, puis les travaux du tribunal de Nüremberg, avaient, en France et en Europe, un caractère fondateur. Des notions comme le refus de l'eugénisme, l'exigence d'un consentement libre et éclairé, la nécessité du bénéfice individuel direct pour toute expérience médicale sont ainsi en filiation directe avec un droit international élaboré à Nüremberg.
La question des données sur la vie privée s'ancre également dans cette filiation, qui a été travaillée et retravaillée pendant la guerre froide et les années de plombs, et la figure de Big Brother n'est pas le moindre de ces héritages." http://www.henriverdier.com/2012/06/la-nouvelle-anthropologie-de-la-vie.html

MAJ du 24 octobre 2012 : euh, dis-donc Rémi, t'avais pas dit qu'il était temps de parler éthique ? ... hep Michel, on est loin des petites poucettes la, non ?  http://www.bastamag.net/article2681.html

MAJ du 2 janvier 2013 : En parlant d’éthique :

-"le monde stupéfait a découvert il y aura bientôt cinq ans que son économie reposait sur la généralisation de l'incurie par une industrie financière pratiquant massivement la cavalerie assistée par ordinateur, organisant une véritable dilution de la responsabilité, et installant une bêtise systémique fondée sur l'exploitation des automatismes technologiques aussi bien que psychologiques.
Depuis que la financiarisation a réorganisé le capitalisme planétarisé, les automates cybernétiques mis au service du calcul spéculatif le plus toxique court-circuitent l'intelligence et la décision économiques des individus et des puissances publiques.
Seule l'éducation permet d'inverser le signe de la pulsion automatique en la canalisant et en l'investissant dans des relations sociales. Parce qu'ils sont transformables en puissance de l'esprit luttant contre l'instinct destructeur qui gouverne la lutte pour la vie entre les bêtes, c'est-à-dire dans la loi de la jungle, les automatismes lovés dans les couches "reptiliennes" de nos cerveaux peuvent toujours être "détournés de leurs buts" et ainsi inverser leur signe : ce ne sont pas de simples instincts." Bernard Stiegler  http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/03/29/ces-abominables-tueries-peuvent-s-expliquer-par-la-derive-de-nos-societes_1677650_3232.html

- "Notre machine à fournir des connaissances, incapable de nous fournir la capacité de relier les connaissances, produit dans les esprits myopies, cécités. Paradoxalement l’amoncèlement sans lien des connaissances produit une nouvelle et très docte ignorance chez les experts et spécialistes, prétendant éclairer les responsables politiques et sociaux...la réforme de la connaissance et de la pensée est un préliminaire, nécessaire et non suffisant, à toute régénération et rénovation politiques, à toute nouvelle voie pour affronter les problèmes vitaux et mortels de notre époque.
Nous pouvons voir que nous pouvons commencer aujourd'hui une réforme de l'éducation par introduction de la connaissance des problèmes fondamentaux et vitaux que chacun doit affronter comme individu, citoyen, humain." http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/01/01/en-2013-il-faudra-plus-encore-se-mefier-de-la-docte-ignorance-des-experts_1811813_3232.html


Sur éducation et reliance :  http://florencemeichel.blogspot.co.uk/2008/04/digitale-et-information-literacy-sortir.html

MAJ du 16 mars 2013 


- Cybernetics of Cybernetics : cybernetics in the context of social responsability (Heinz Von Foerster) = META niveau  http://faculty.stevenson.edu/jlombardi/pdf%27s/cybernetics.pdf
"it appears to be clear that social cybernetics must be a second order cybernetics—a cybernetics of cybernetics —in order that the observer who enters the system shall be allowed to stipulate his own purpose: he is autonomous. If we fail to do so somebody else will determine a purpose for us. Moreover, if we fail to do so, we shall provide the excuses for those who want to transfer the responsibility for their own actions to somebody else: “I am not responsible for my actions; I just obey orders.”Finally, if we fail to recognize autonomy of each, we may turn into a society that attempts to honor commitments and forgets about its responsibilities."

 
-
Sur Digital Literacy et méta-niveaux : http://florencemeichel.blogspot.co.uk/2008/01/leducation-20-nest-pas-un-buzzword.html

MAJ du 26 mars 2013 : Sciences et Conscience http://florencemeichel.blogspot.co.uk/2013/03/sciences-et-conscience_26.html 

MAJ du 14 mai 2013 :  Big Data : nouvelle étape de l’informatisation du monde http://www.internetactu.net/2013/05/14/big-data-nouvelle-etape/ - "A l'heure des Big Data, "nous aurons besoin de nouvelles règles pour protéger le caractère sacré de l'individu". Mais contrairement à nos ancêtres, nous n'aurons pas des siècles pour nous adapter. A peine quelques années."

MAJ du 28 octobre 2015 : Refounding Legitimacy toward a Global  Immune System (==> 4ième singularité) via Olivier Auber, Ecco chercheur Au Global Brain Institut - Vrije Universiteit Brussel https://www.academia.edu/16621395/Refounding_Legitimacy_Toward_a_Global_Immune_System

Commentaires