Individuation, théorie de la forme et perspective numérique

https://openclipart.org/
"La psychologie de la Gestalt ou gestaltisme (Allemand: Gestalt - "essence ou forme complète d'une entité") est la psychologie de la forme... Cette théorie a trois thèses de base:
  • Les activités psychiques ont lieu dans un système complexe et ouvert, dans lequel chaque système partiel est déterminé par sa relation à ses méta-systèmes.
  • Un système est une unité dynamique définie par les relations entre ses éléments psychologiques.
  • A la suite du dynamisme mental un système montre la tendance vers une balance entre toutes ses qualités pour permettre une perception concise et claire, la "bonne forme"

L'individuation à la lumière des ... - Google Livres | Diigo
Pour que le processus d'individuation s'opère, Gilbert Simondon souligne ici que "la bonne forme n'est plus la forme simple, la forme géométrique, mais la forme significative, cad celle qui établit un ordre transductif (metastabilite) à l'intérieur d'un système de réalités comportant des potentiels...la notion de forme mérite d'être remplacée par celle d'information..."

"Transduction est un terme utilisé par Gilbert Simondon (1924-1989) pour désigner l'opération de prise de forme expliquant la genèse de l'individu sur fond de réalité pré-individuelle. La transduction désigne l'opération par laquelle deux ou plusieurs ordres de réalité incommensurables entrent en résonance et deviennent commensurables par l'invention d'une dimension qui les articule et par passage à un ordre plus riche en structures." http://fr.wikipedia.org/wiki/Transduction_%28Simondon%29

"Pour qu’il y ait opération transductive, il faut tout d’abord qu’il y ait métastabilité ; celle-ci peut être éclairée par le phénomène de la cristallisation, qui sera pour Simondon le paradigme de la transduction. « On dit d’un système physique qu’il est en équilibre métastable (ou faux équilibre) lorsque la moindre modification des paramètres du système (pression, température, etc.) suffit à rompre cet équilibre. C’est ainsi que, dans de l’eau surfondue (c’est-à-dire de l’eau restée liquide à une température inférieure au point de congélation), la moindre impureté ayant une structure isomorphe à celle de la glace joue le rôle d’un germe de cristallisation et suffit à faire prendre l’eau en glace » (Muriel Combes, Simondon individu et collectivité, Paris, PUF, 1999, p. 11 ; je reprends dans ce qui suit des éléments de la synthèse proposée dans cet ouvrage).
Retenons simplement ici que l’état métastable ou « sursaturé » est celui où l’intrusion d’un élément extérieur peut aboutir à la modification complète du milieu dans lequel l’élément est ainsi introduit."
Et dans la continuité de cette approche, "Il n’y a de groupe d’intériorité que là où s’opère une individuation collective : là où les champs de potentiel qui accompagnent les individus sont mis en commun, et où cette mise en commun modifie tout à la fois les individus eux-mêmes et le groupe qu’ils constituent. "
via http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=5608

Cette cristallisation évoque pour moi les processus d'accomodation et l'apprendre a apprendre qui fondent les réseaux apprenants (que l'on peut qualifier ici de groupe d'intériorité).

Je note par ailleurs la vision de bernard Stiegler
:
"L'enjeu des technologies relationnelles réside en ce qu'elles permettent des processus transductifs, des processus qui produisent de la transindividuation. C'est à dire des processus où les relations, ainsi mises-à-jour et dévoilées, vont co-déterminer et sur-déterminer la constitution des individus qui sont ainsi reliés. La relation constitue les individus dans une transindividuation que l'on nomme aussi co-individuation.
Mais, les technologies relationnelles, en tant que techniques, relèvent du pharmakon : elles peuvent tout aussi bien produire de la transindividuation que des cours-circuits de la transindividuation. Aussi, si le champ des technologies relationnelles est laissé aux seules forces du marché, il y aura immanquablement une baisse tendancielle des circuits de transindividuation. Une baisse induite par la volonté de "monétiser" à court terme le graphe des relations sociales.
C'est la raison pour laquelle une politique d'accompagnement de ces technologies est nécessaire et urgente afin de développer de nouveaux processus de transindividuation et non des courts-circuits de la transindividuation. Il s'agit, via cette politique, de développer une véritable écologie relationnelle."

Tout cela est, je crois, à mettre en lien sur le plan pratique avec cette modélisation des réseaux apprenants accompagnés sur le plan méta-cognitif: http://reseaux-apprenants.blogspot.com/2008/03/modlisation.html et avec l'expérience du Générateur Poïétique http://florencemeichel.blogspot.com/2011/03/entre-poesie-et-poiesis.html. Les processus de transindividuation qui s'opèrent et que l'on apprend dans ces réseaux sociaux, et autour du Générateur poietique en particulier, font émerger des formes-sens qui relèvent, me semble-t-il, du troisième critère de légitimité ABC (Légitimité substantielle - vision du monde et de l'"honnête homme" - code de fuite qui fait sens commun et éthique) lié à la perspective numérique telle que la décrit Olivier Auber : "


prospective2100 from Fondation Telecom on Vimeo.

A lire en parallèle :

- Formes et apprentissages http://florencemeichel.blogspot.com/2011/03/formes-et-apprentissages.html
- Transformative learning http://en.wikipedia.org/wiki/Transformative_learning
- Identité numérique temporelle et systémique : http://florencemeichel.blogspot.com/2008/11/lidentit-numrique-temporelle.html
- Transindividualité et (in)consistance du collectif : le démoniaque, probablement - Bernard Aspe http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=5608
- l'individuation a la lumière des notions de forme et d'information - Gilbert Simondon http://books.google.fr/books?id=i93EAcyjYV4C&printsec=frontcover&dq=simondon+forme&hl=fr&sa=X&ei=GmD8TtrpB4Gt8gOgj8HHDw&ved=0CC8Q6AEwAA#v=onepage&q=simondon%20forme&f=false 
- Réseaux apprenants et transindividuation http://florencemeichel.blogspot.co.uk/2011/05/reseaux-apprenants-et.html
 
A découvrir aussi

- Très belle conférence Mathématiques / Esthétiques / Arts (Alain Badiou) qui se penche, entre autre, sur les prémisses épistémologiques du lien entre formes et mathématiques



 
Mathématiques / Esthétiques / Arts : Alain Badiou by Ircam-CGP

- Trésor oublié du génie des mathématiques Alexandre Grothendieck (géomètrie algèbrique) : " L'idée des Motifs a germé dans le cerveau d'Alexandre Grothendieck en 1964. Il faut imaginer que vous vous trouviez dans un labyrinthe de miroirs comme on en trouve dans les fêtes foraines. Vous êtes quelque part - mais où ? - et vous «voyez» un objet algébrique qui semble se trouver au centre de l'univers mathématique. Mais, allez calculer l'ensemble des reflets de reflets de reflets qui vous permettent de cerner cet objet qui semble être au «cœur du cœur», selon les mots d'Alexandre Grothendieck. Des théories mathématiques qui paraissent sans lien trouveraient là une source commune. http://www.liberation.fr/sciences/2012/07/01/le-tresor-oublie-du-genie-des-maths_830399

- Émergence Intuitive de F. Varela :  "Un jour, alors que je jetais des miettes de pain aux pigeons sur la place du village, je me suis retrouvé à penser aux Lois de la forme, le livre d'un grand mathématicien anglais, Spencer Brown, que j'avais lu lors de mon séjour à Harvard. Mon esprit dérivait tout seul. Je me suis mis à réfléchir à la façon d'appliquer les lois de la forme à l'auto-organisation du vivant. C'était totalement imprévu, comme si ma recherche intellectuelle continuait son chemin à mon insu, dans quelque recoin de ma tête." Francisco Varela  http://fredericjoignot.blogspirit.com/archive/2006/06/23/francisco-varela-neurobiologiste-et-bouddhiste.html 

- Etat de la science (Aout 2014) :
"Les neurones périphériques traitent des informations géométriques
Pour étudier le traitement de l’information dans ces neurones tactiles de premier ordre, les chercheurs ont enregistré les potentiels d’action des neurones. Il est alors apparu que ces neurones tactiles de premier ordre ne se contenteraient pas d’envoyer des signaux au cerveau sur le fait qu’un objet touche la peau. En plus, ils traiteraient des données géométriques sur l’objet touché. Pour faire cela, ces neurones doivent effectuer le même type de calculs que réalisent des neurones du cortex cérébral.

Deux types de neurones tactiles de premier ordre semblent transmettre des informations sur l’orientation des objets, et ce en modulant l’intensité et la structure temporelle de leur réponse. Jusqu’à présent, on pensait que cette capacité de traitement des informations spatiales était dévolue uniquement au cortex somatosensoriel..


MAJ du 15 mars 2014 : Écosystème conceptuel -  Cybernétique et morphogenèse  / Repérages partagés- lien vers la carte https://www.mindmeister.com/fr/470661883/cybern-tique-et-morphogenese-mes-metareperes-von-foerster-http-faculty-stevenson-edu-jlombardi-pdf-27s-cybernetics-pdf
Create your own mind maps at MindMeister

Commentaires