Formes et apprentissages

Machinalement ce matin j'ai associé des formes, des représentations symboliques et des idées de cette façon :




Photos
- dessin d'une de mes filles
- http://www.youbelongin.com/images/mandala_whole.jpg
- essai logo GP
http://www.1000-annonces.com/lot-de-grand-drapeaux-IMGH1298917376-3286060.jpg
- logo Apprendre2.0
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:MandalaSable2008-07.JPG

Cette faculté à reconnaitre des "coïncidences géométriques" est, me semble-t-il,à mettre en lien avec :

1 - La théorie de la simplicité (pertinence narrative) développée par JL Dessalles



2 - l'approche cognitive développée par Jeff Hawkins sur la reconnaissance des patterns et la mémoire humaine http://philoscience.over-blog.com/article-1767179.html

Il me semble que cette compétence s'articule sur deux niveaux dans notre exemple :
- niveau 1 : la reconnaissance de forme en tant que telle (apprendre)
- niveau 2 : la reconnaissance de la capacité à reconnaitre des formes (apprendre a apprendre)


https://openclipart.org/
Et à l'ère du numérique, je me dis que ce processus résonne avec celui de la grammatisation telle que la decrit Bernard Stiegler : "Toute nouvelle technologie, rajoute Bernard Stiegler, produit d’abord un phénomène de prolétarisation (pertes de savoir, de savoir-faire et de savoir-vivre) avant que ne se développe une nouvelle réflexivité par ceux-là mêmes qui ont éprouvé ce qui est aussi une perte de saveur. Cette nouvelle réflexivité ne peut être créative et normative que si elle est aussi collective, c’est à dire qu’elle va réajuster les modalités de l’individuation psychique et collective qui avaient été initialement court-circuitée." (via http://perspective-numerique.net/wakka.php?wiki=ImpossibleDePenser)

Dans cette perspective, il est à noter que le générateur poietique induit justement cet apprentissage de formes émergemtes et permet le développement des "digital literacy" associées, à la fois sur le plan individuel et collectif !

via Poietic Generator



MAJ du 25 juin 2011 via https://twitter.com/#!/samuelbausson/status/106707554264035328 Et tout cela ne date pas d'hier, en fait ! :-)



A la préhistoire du style from Télérama on Vimeo.







MAJ du 8 septembre 2014 : "Oula", je découvre la notion de neurones périphériques capables de calculs à caractère géométrique.
"Les neurones périphériques traitent des informations géométriques

Pour étudier le traitement de l’information dans ces neurones tactiles de premier ordre, les chercheurs ont enregistré les potentiels d’action des neurones. Il est alors apparu que ces neurones tactiles de premier ordre ne se contenteraient pas d’envoyer des signaux au cerveau sur le fait qu’un objet touche la peau. En plus, ils traiteraient des données géométriques sur l’objet touché. Pour faire cela, ces neurones doivent effectuer le même type de calculs que réalisent des neurones du cortex cérébral.

Deux types de neurones tactiles de premier ordre semblent transmettre des informations sur l’orientation des objets, et ce en modulant l’intensité et la structure temporelle de leur réponse. Jusqu’à présent, on pensait que cette capacité de traitement des informations spatiales était dévolue uniquement au cortex somatosensoriel..



A lire en parallèle
- Individuation, théorie de la forme et perspective numérique
http://florencemeichel.blogspot.com/2011/04/individuation-et-meta-formes.html
- What's in a simple line drawing? Quite a lot, our brains say http://medicalxpress.com/news/2011-05-simple-line-lot-brains.html

Commentaires