Designs et interactions

Je viens de prendre connaissance de cet article Quand la technologie remplace la discussion… « InternetActu.net et sa lecture m'amène à plusieurs réactions : Il me semble que l'on prend la problématique à l'envers...

Dire que la focale "technologique" induit une accélération des connexions et une perte de sens associées n'est pas faux, mais, selon moi, ça ne va pas assez loin et ça mène presque au contre-sens...je m'explique !

Le design monétaire sur lequel nous fonctionnons aujourd'hui favorise le développement des silos qui concentrent la valeur du graphe social convergent vers eux (Perspective temporelle)...Facebook et Google illustrent très bien cette dimension : leur algorithme et leur organisation visent le développement exponentiel des flux d'échanges via leur écosystème...Sans ce développement accéléré des connexions, point de salut pour ces sites dits "gratuits" qui se nourrissent de contrats commerciaux indexes sur la croissance des flux!

Les usagers dans ce contexte sont pris au piège et sont embarqués dans une machine infernale dont le but est de fabriquer du flux (et donc de l'argent) pour les gestionnaires des silos avant tout...Pas étonnant donc que cela impacte la vie sociale des usagers qui, sous influence, déplacent leurs usages du présentiel vers du tout on-line, et ce d'autant plus que le système éducatif vise plus a s'inscrire dans la dynamique de flux décrite plus haut qu'a entrainer chacun a exercer son sens critique et sa liberté de choix!

Parallèlement plus ces sites deviennent gros, plus les banques sont enclin a leur prêter de l'argent...et plus ces sites ont de l'argent plus ils développent leurs stratégies de captation d'attention...on n'en finit pas de ne pas finir...C'est du gagnant/gagnant pour les sites monopoles et pour les banques...les seuls perdants sont ceux qui pourtant alimentent le système cad les usagers !

Olivier Auber explique très bien la dissymétrie du système actuel ici


Donc si je résume, c'est autant la technologie (protocole) qui est en cause que le système économique et monétaire en tant que vecteurs d'asservissement ! La monnaie n'est ni plus ni moins qu'une forme d'angle mort dans notre système d'analyse : nous ne le voyons pas tant que nous regardons au travers du prisme imposé.

Un des moyens pour sortir du cercle infernal, c'est le développement d'un autre design basé sur la combinaison du revenu de vie et le développement/usage d'applications P2P en open source ...cette combinaison permettrait de développer des interactions en dehors des logiques centralisatrices (hormis les codes d'interface techniques et monétaires) et sans effet de dépendance silo/banques (perspective numérique). Ça serait aussi une façon de remettre chacun au cœur du réseau économique, monétaire et numérique car d'une manière ou d'une autre ce point clef va devenir le fondement de toute légitimité politique !

A lire en complément
- A propos de la rétention http://www.christian-faure.net/2006/05/10/a-propos-de-la-rtention/

MAJ du 10 decembre 2014 : intervention d'Olivier Auber à propos de design, de monnaies, de réseaux légitimes et d'éthique - présentation de son manifeste du P2P/monnaies cryptées


Commentaires

Eric a dit…
Oui, je crois que tu situes bien le problème! Ta réflexion me rappelle un peu les théories développées par Bernard Stiegler sur la mauvaise utilisation des technologies.
On pourrait aussi citer Ivan Illich, que, bizarrement, Stiegler ne cite pas, je crois (et ça cache quelque chose!)

Des réflexions bien intéressantes!
florence Meichel a dit…
Tres honorée par ce passage et ce feedback, Eric ! :-) Merci beaucoup pour l'attention ! Oui c'est vrai, Stiegler ne cite jamais Illich...pourtant l'Émancipation et l'individuation devraient faire sens commun ? étrange en effet...a suivre...a l'occasion je poserai la question a Christian Faure sur Twitter :-)...
Eric a dit…
Oui, ce serait intéressant de savoir ce que BS pense de Illich!
Christian Fauré a dit…
Illich insiste sur les méfaits du progrès et notamment de la technologie. Qui plus est c'est quand même un penseur croyant et catholique.

La position "pharmacologique" de Stiegler renvoie dos à dos les technophiles et les technophobes.

Celà dit, il y a de très bonnes choses dans l'écologie politique de Illich voire de Ellul, malgré la tentation d'aller vers une décroissance.
florence Meichel a dit…
Je pense que Ellul, Illich et Stiegler ont au moins en commune l'idée d'une croissance sur le plan de l'émancipation de chacun ! :-)
Thierry Lhôte a dit…
Point de vue intéressant et sûrement juste pour Facebook, c'est la même chose qui a conduit à la bulle de 2000 sur l'Internet.
c'est pour cela que le Web social conduira aux mêmes effets, la fermetures de quelques enseignes Internet avec le retour à la raison des investisseurs.
Maintenant, il y a un petit problème, je ne crois pas que Google fasse partie du lot, ou alors tu aurais un scoop concernant la revente des données utilisateurs (Graph Social) par Google à des entreprises tierces ?
florence Meichel a dit…
Google + est peut être justement la pierre qui manque a l'édifice ? http://mashable.com/2011/07/06/google-plus-businesses/
Thierry Lhôte a dit…
Oui mais c'est toujours du AdWords, de la pub ciblée qu'on peut exclure par le téléchargement d'une extension navigateur.

Mais de la revente d'information ou donner accès à cette information aux entreprises tierces, que nenni...

Il faudrait vraiment avoir au moins un témoignage sur de telles pratiques supposées. Rien n'existe en ce sens.
florence Meichel a dit…
Oui, on PEUT l'exclure...mais Monsieur et Madame Michu ne le savent pas...Donc plus on génère de flux de la part de monsieur et madame Michu et plus on fabrique du flux support de pub/revenus...sans doute pas assez pour les ambitions de google...d'ou google + ? a suivre en tout cas...
Thierry Lhôte a dit…
Désolé, mais c'est de la pub classique, Google ne donne pas les informations, on va lui donner une cible d'utilisateurs, il va placer les encarts publicitaires.

A aucun moment, les informations concernant les utilisateurs ne sont communiquées, ni extraites par application tierce.

Cela est complètement opposé à la politique de Facebook.
florence Meichel a dit…
oui et non...le principe général reste celui de la captation de l'attention et la concentration de leurs flux vers des centres de gestion de valeur...sans flux, pas de graphe a vendre pour facebook ou de pubs pour google. voila pourquoi je parlais au sens large "de contrats commerciaux indexes sur la croissance des flux!"