Pharmakon vs projet de societe

Wikileaks est un exemple typique de pharmakon : remède en tant qu"organe de presse au service de la liberté d'expression" ET poison en tant que prétexte a la mise sous contrôle total de l'internet !

Une chose est certaine, c'est qu'il nous oblige collectivement a réfléchir et définir notre système de valeurs et le projet de société qui l'accompagne à l'ère du numérique !

A écouter : Dominique Cardon, sociologue pour orange labs




MAJ du 1 juillet 2011 : Un long interview (3 parties) de Julian Assange sur wikileaks et de nombreux autres points http://www.legrandsoir.info/conversation-avec-julian-assange-wikileaks-1-3.html

Commentaires

Snoopy a dit…
La question - ou,plutôt, la réponse - est : discernement. L'innovation a pour conséquence directe la destruction des repères qui permettent justement de discerner ce qui est bénéfique - à court et surtout, à moyen et long terme - de ce qui est nocif. Le reste forme un constat qui dit ce qu'est le problème sans permettre de le régler... ce qui devient, effectivement éminemment politique...
Bien vu donc.
Bonne journée
florence Meichel a dit…
Bonne journee itoo ! :-) contente de te voir passer par la ! :-)