Recotwitter : une grosse erreur tactique de twitter qui offre l'opportunité d'apprendre

Récemment Twitter a mis en place un système de recommandation qui fait polémique : ce système propose aux nouveaux membres Twitter un abonnement automatique et par défaut a une liste de comptes choisis de façon arbitraire !

Comme le fait remarquer Olivier Auber, cette nouveauté modifie du tout au tout les règles du jeu qui s'étaient mises en place sur Twitter entre les différents acteurs : partant d'un système en apparence "asymétrique et ouvert", Twitter impose désormais un processus symétrique, arbitraire et non transparent !

En fait, Twitter ne fait qu'accentuer et rendre plus visible un paradoxe sémantique lié à son design : de par sa structure centralisée, Twitter n'est pas un réseau social mais un silo social qui concentre des flux d'informations vers ses serveurs...

Les producteurs de ces flux sont considérés par Twitter comme des agents captifs et non comme des partenaires privilégiés et responsables : leur imposer des centres d'attention, d'intérêt et donc de filtrage via un service de recommandation automatique illustre bien le type de relation que souhaite désormais entretenir la société avec ses clients/fournisseurs !

Le système de recommandation Twitter révèle aussi la prise d'otage des "élus" de la liste ; d'une manière ou d'une autre ils sont redevables du gain artificiel de followers et donc de notoriété décrétée!

A mon avis (et je ne suis pas la seule a le penser) Twitter commet une grave erreur tactique parce qu'elle ignore et s'oppose à une culture émergeante appuyée sur l'idée de netneutralité ...

D'une certaine manière, on peut dire que la netneutralité devient un attracteur étrange puissant qui déborde son acception première(tuyaux) et vient englober, remettre en question le design des silos sociaux et des web applications ! Quelle cohérence possible d'ailleurs sans élargir la réflexion jusque là ?

Certes la notion même de netneutralité a besoin d'être relativisée : dans le meilleur des cas le code restera son centre irréductible...mais on sent bien qu'il y a dans son application au sens large le ferment d'un changement social durable dont l'application identi-ca entre autre pourrait devenir une clef sur le plan du microblogging !

Avec son erreur Twitter crée un contexte intéressant pour développer son esprit critique et apprendre en actes à identifier, résoudre les paradoxes auxquels nous sommes confrontes dans le cadre des silos/réseaux sociaux : les différences et le sens deviennent plus clairs pour chacun !

A lire en parallèle : http://perspective-numerique.net/wakka.php?wiki=MensongesInfo&show_comments=1

Commentaires

Anonyme a dit…
Ce n'est pas une erreur, c'est une faute.
Et Twitter n'en est pas responsable, la pesanteur naturelle ne peut qu'incliner dans cette direction du nombre et de la pointe.
Twitter, comme d'autres lieux, a eu une période euphorique (après bien d'autres) celle-ci s'achève et nous passons aux choses sérieuses.

Alphonse Brunstein
florence Meichel a dit…
Oui nous passons aux choses sérieuses et nous avons notre mot a dire !