Articles

Affichage des articles du novembre, 2009

Eduquer et participer au Web 2.0

Média Animation asbl - Eduquer, communiquer : dans quel sens ? : Supérieur pédagogique

J'ai eu la chance de participer à cet évènement...en voici quelques éléments de retour !

Selon Pascal Minotte (psy ) la cyberdependance s'intègre dans un système de pensée qui recherche le sensationnalisme et d'une certaine manière elle remplit un vide politique. Parler de cyberdependance, c'est chercher à faire de l'audience, et cela répond aussi à une tendance forte de tout transformer et étiqueter en terme de pathologies. P Minotte regrette cette tendance à vouloir médicaliser ce qui relève pour une grande part d'éducation.
Il préfère parler d'usage problématique des TIC et d'un éventuel sur-investissement.Ici le rôle de la famille est essentiel et selon lui, la priorité doit être donnée aux initiatives qui permettent l'ouverture d'espaces de dialogues et de constructions de sens... de limites aussi. j'ai beaucoup apprécié l'approche mesurée et nuan…

Code, cartographie, savoir et connaissance

Image
Les graphes ne sont qu'un point de vue topologique dont la perspective est guidée par un algorithme code...c'est le point de vue du code !

Ce point de vue est donc une représentation induite, guidée par concepts liés au code de cryptage/décryptage.


"La vision algorithmique n’est pas optique, elle relève de la perception générale d’une réalité par le biais de statistiques, de métadonnées, de modélisation et de mathématiques." http://www.internetactu.net/2015/05/20/vers-lalgopolitique/

Par conséquent, la représentation cartographique a statut de savoir...pas de connaissance !


Distinguer Savoir et Connaissance

Image
Je remarque un "déplacement" sémantique dans cet appel à contribution "Organisation des connaissances et web 2.0"... http://urfistinfo.hypotheses.org/985  (pas le seul que j'ai trouvé dans la même veine d'ailleurs). 




Il y a beaucoup à dire en effet sur le choix du mot connaissance dans son titre...à priori, il ne s'agit pas de connaissances mais de savoirs...la connaissance est d'un autre ordre, elle relève de l'Être et du singulier...faute de sens ? ou intentionnalité révélée ??? Que vise l'indexation totale qui est le thème de ce colloque...


L'indexation totale viserait-elle le glissement sémantique des savoirs vers les connaissances ? DANGER

Connaissances et savoirs sont deux choses différentes :
Les connaissances sont des savoirs que l'on s'est appropriés, que l'on a incorporés...ils relèvent de l'individu et de son identité, en tant que parcours individuant ! Dans ce passage des savoirs aux connaissances il y a tou…

L'art des faux problèmes pour l'entretien durable d'un système bancal

Image
Prenons un exemple concret

La problématique de l'école à l'ère du numérique est moins d'enseigner que d'apprendre ! Elle est induite par le changement de perspective lié au développement du numérique !

Partant de là on peut s'étonner que certains philosophes passent leur temps de captation d'attention à tourner autour du pot...

C'est sur c'est très durable de ne jamais aborder les vraies questions ou de les détourner...

On est sur de continuer à proposer des fausses solutions jusqu'à la saint glinglin...vu que c'est un faux problème...(pas le paradigme de référence adéquat)

Plein de business à  faire sur les faux problèmes

Politiquement c'est bien aussi, on entretient le système de dépendance...

Ben oui, il faut plein de politiques pour résoudre ce qui ne se résout jamais...forcément

Beaucoup de gens ont intérêt a maintenir le statut quo en fait ....

A réfléchir ! sait-on jamais...un soubresaut éthique ?

Ecole : un endroit "idéal" pour jouer aux political games

Image
Malaise ce matin en écoutant l'émission "place de la toile" dédiée aux serious games et political games sur France Culture ! http://post.ly/CuHs

Malaise parce qu'on apprend que :
- il n'y a pas de frontière nette entre serious games et political games
- les political games servent à collecter des données sur les joueurs et à constituer des fichiers pour des actions de marketing politique...l'armée est un bon client sur ce créneau
- ces jeux servent aussi à diffuser des messages de propagande politique
- ils restent très opaques en terme d'intentionnalité et de commanditaires : les utilisateurs ne sont pas informés (s'ils l'étaient d'ailleurs, ça ne serait plus de la propagande)
- Ils sont et seront utilisés dans le cadre de l'éducation nationale (d'ailleurs nk_m a récemment lancé un appel a projet dans ce domaine)
- les éducateurs participent à la création de ces jeux
- les rectorats soutiennent la diffusion de ces jeux et organisent …

L'enseignement de l'auto-protection ; ce gros mensonge

L'auto-protection de la vie privée bientôt enseignée à l'école ? - Numerama

J'enrage en lisant ce projet de proposition de loi : "Très symbolique, le premier article de la loi prévoit d'inscrire au code de l'éducation l'obligation pour les élèves de recevoir une information sur les risques liés aux usages d'Internet et des téléphones mobiles. Non seulement au regard du piratage comme l'a imposé la loi Hadopi, mais aussi "au regard de la protection des données personnelles et, plus généralement, du droit à la vie privée". Les élèves devront être notamment "informés des dangers de l'exposition de soi et d'autrui lorsqu'ils utilisent des services de communication au public en ligne"

Or il y un problème majeur dans cette approche

L'auto-protection DURABLE implique de devenir autonome...et par essence l'autonomie ne peut pas être enseignée puisque l'enseignement crée une dépendance au maitre...
L'enseigne…

Question de confiance à l'ére du numérique

Image
Et si le pari de la confiance permettait justement de la bâtir ?

J'ai le sentiment que le pari implique une zone de flou...une zone poreuse...une bordure de chaos...qui invite au questionnement et à l'écoute de l'autre (au sens Rogérien du terme hein, et non http://blogveilleflorencemeichel.blogspot.co.uk/2010/08/dpi-le-petit-quizz-de-lete.html )...autour de ce questionnement va s'articuler une relation. Le temps aidant pourront alors se construire pas à pas...ou peut-être pas (on en prend le risque)...

Finalement, la confiance se nourrit d'un entre-deux qui lui offre un espace d'écoute, de dialectique et de co-constructions...l'inconnaissance tient toute sa place dans ce processus qui signe notre humanité ! Et l'anoptisme trouve sa légitimité ici même !

Et d'un seul coup la prétention de certains à gérer une convergence rationnelle, absolue, sémantiquement maitrisée de l'espace informationnel prend un caractère absurde et dangereux...car du m…