11 février 2009

Le RFID 2.0 en question

RFiD 2.0 : des puces ou des ordinateurs ? | InternetActu.net

Un article très éclairant et qui met l'accent sur des questionnements qui deviennent prégnants pour moi !

Je retiens quelques points qui résonnent pour moi mais vous recommande la lecture complète !

Du RFID 1.0 au RFID 2.0



Caractéristiques du RFID 2.0



Questionnement :

"pour Henrik Granau, désactiver les puces reviendrait à empêcher l’internet des objets de se développer. Il propose donc de les considérer, non plus comme des étiquettes passives, mais comme des ordinateurs, dans toutes leurs potentialités...

Et pour que cette “RFiD 2.0” puisse se développer, il convient d’en redonner le contrôle et le pouvoir à l’utilisateur, de sorte qu’il puisse définir qui a accès à quelles données, quand, et pour quelles utilisations, mais aussi de l’autoriser à écrire, et effacer, tout ou partie des informations...

Dans le premier cas, nous aurons des puces fonctionnant comme autant de briques informatiques (logicielles et/ou matérielles) et dont les usages seront définis par la communauté. Dans le second, une infrastructure “top-down” pour qui les clients finaux ne seront que des consommateurs ou usagers étiquetés, à la manière de ce qui se passe, par exemple et pour l’instant, avec le passe Navigo.

Dans les deux cas, les problèmes de surveillance et de traçabilité posés par la RFiD restent entiers, nos objets seront pucés, et nos activités tracées. Il faudra donc, non seulement sécuriser l’infrastructure, mais aussi en rassurer les utilisateurs, ce qui n’est pas tout à fait la même chose."

Bref trouver le juste équilibre ! ou plutôt l'équilibre juste

Aucun commentaire: