Michel Serres et le pacte naturel : une enième institution pour résoudre la guerre ?

C à dire - France 5

Autant je suis d'accord avec Michel Serres sur le diagnostic, autant je suis déçue par sa vision des solutions !

Oui nous sommes tous dans le même bateau, celui d'un monde qui se meurt à force d'exploitation intensive et de consommation abusive, oui nous avons à collaborer si nous voulons sauver ce qu'il reste de sauvable? oui nous avons à nous organiser pour faciliter cette collaboration !

La question est comment !

Je souris quand j'entends Michel Serres proposer une énième institution mondiale et indépendante des gouvernements avec à leur tête des Nicolas Hulot et des scientifiques et des philosophes...et bien sur avec les journalistes dans le rôle des passeurs d'informations et de savoirs...

ça ressemble furieusement à ce qu'on a tenté de mettre en place et qui n'a jamais fonctionné ???

Pourquoi ? parce que la proposition relève encore et toujours de cette idée de centralisation dont nous sommes entrain de mourir ! Un peu paradoxal de dire il faut tous qu'on s'y mette et dans le même temps de proposer comme solution une instance supérieure ? non ?

La réponse qu'il propose n'est pas équilibrée...c'est encore une fois de l'élitisme et du toujours plus de la même chose : ou sont les gens dans ce processus ??? ou sommes NOUS ?

N'y a-t-il réellement personne capable de penser autrement que de façon pyramidale et centralisée : c'est à désespérer ! :-( L'humanité est vraiment en danger !

Commentaires

ocarbone a dit…
L'émission était pourtant intéressante ! Aux questions abordant cette institution, Michel Serres répondait souvent "je ne sais pas, c'est très difficile à penser". Et je ne suis pas sur qu'il l'ai présenté comme une solution réaliste mais plus une utopie.

L'idée n'est peut-être pas de créer cette institution, mais de souligner le besoin que ce qu'elle représente (le respect de l'équilibre homme/nature) soit RECONNU.

Le pacte naturel : un pacte avec la Nature ... ou un pacte de type naturel, c'est à dire qui est inné, qui ne nécessite aucune réflexion, aucune signature qui est naturel. Si l'on considère les deux sens en même temps, le terme semble prendre ... du sens, non ? Et là, le pacte concerne tous le monde, dans une démarche individuelle comme collective.

Les deux solutions (centralisé et basée sur la collaboration) sont complémentaires, ne les opposons pas ! Tout le monde ne me semble pas prêt pour que nous ne nous basions que sur la collaboration pour imaginer des solutions ;)
florence Meichel a dit…
Complétement d'accord avec toi Olivier sur la necesité d'un pacte naturel...mais tu avoueras que la solution proposée a déjà été testée maintes fois et que nous payons le prix de son inefficacité...et je pense que la collaboration n'est même pas un choix, c'est une necessité vitale...le problème est qu'elle n'est même pas abordée comme une solution possible...la seule réponse est l'institution...idem dans l'interview de Morin...bref encore une propagande bien orchestrée...D'ailleurs Michel Serres a failli gaffer : il allait oublier les journalistes...ce qui n'a pas échappé à l'interviewer qui s'est empressé de tendre la perche ! :-(
Heureuse année 2009 à vous...