Morale close, morale ouverte. Bergson. - PhiloLog - Cours de philosophie

Morale close, morale ouverte

Un superbe texte !

Je retiens

La construction d'institutions internationales est en marche...Or contrairement a ce que dit Bergson, elle s'institue (Europe, ONU..etc...)selon la même logique que celle qui constitue la société close...elle ne met pas en jeu, sauf chez certaines personnalités d'exception les élans sublimes de la nature humaine...Elle ne passe que par la contagion de ceux que Bergson appelle "les héros de la moralité" du type de Socrate ou de Jésus...Elle obéit plus prosaïquement à la logique horizontale des intérêts.

la nature des ressorts de la construction supra-nationale reposent sur certains ressorts :
- la planétarisation des échanges où le sentiment d'être liés dans de larges solidarités exigent des régulations à l'échelle du monde
- Le développement des nouvelles technologies de l'information et de la communication
- L'urgence des problèmes écologiques
- L'apprentissage des langues et la découverte des cultures étrangères

Ces réalités semblent conduire les hommes à se civiliser, d'où la possibilité de nourrir un optimisme "lucide"

Hum... j'y mets un bémol : à condition de développer un esprit critique et constructif sur le plan individuel et collectif !

PS : moralité close = il s'agit d'une morale ou l'obligation se distingue à peine des automatismes acquis par les habitudes (doxa?) ...on est aux antipodes d'une morale procédant d'un élan personnel et d'une initiative...Bergson souligne l'impersonnalité de cette morale collective...ça résonne furieusement pour moi avec "le courant prendre soin" ????

MAJ du 2 mars 2014 : questions légitimes :  http://penseespourpenser.blogspot.com/2014/03/citoyennete-numerique.html

Commentaires