La "prendresoinmania" me hérisse le poil

Je suis en train de développer une puissante résistance à la méthode de conditionnement social et behaviouriste par la formule magique : le prendre soin à toutes les sauces me hérisse le poil...et je vois de plus en plus de gens contaminés autour de moi...j'ai l'impression d'être dans un thriller de sciences fiction : vous vous réveillez et d'un seul coup vous vous rendez compte que tout autour de vous on a implanté une puce dans le cerveau des gens et ils réagissent comme des automates quand on prononce "la petite phrase magique"...mais c'est un mauvais film....hein ???...quoique ! :-(

Au fait, nous ne sommes pas malades et nous n'avons pas besoin de médicament social avec tous ses effets secondaires !

Commentaires

jeff.fechino a dit…
Bienvenue au Club...
Cela peut aussi se nommer "résistance sociale" et montre combien nos congénères sont totalement entrés dans le moule de la société égoïste et égocentrique... vendue par des techniques marketing qui ont pour moteur l'accroissement du chiffre d'affaires au détriment du bien-être de l'Humanité.
"Prendre soin de soi" est le comble de l'égotisme (sic) seulement déculpabilisée par quelques soirées caritatives et très médiatisées qui sont un prétexte à donner une "bonne conscience collective et momentanée"... Je les comparerez aux "indulgences" que distribué l'Eglise autrefois et permettaient à tout un chacun, de vivre largement au-dessus de sa conscience face aux péchés...
Aujourd'hui, en donnant (avec déduction d'impôts) cal évite à une très grande majorité de continuer à vivre tranquillement le reste de l'année, la BA étant faite... et pouvoir prendre soin de soi, alors que d'autres aimeraient juste vivre (voire, survivre)...
A l'heure du Sidaction, du Téléthon, de la nouvelle camapgne pour les Resto du Coeur, j'ai honte... Comment l'homme qui a su arriver à un tel degré de conquête de la haute technologie, qui a su aller marcher sur la lune, peut-il continuer à tolérer des millions de pauvres, de sans abris à la porte même de ses appartements ? Comment peut-on encore se regarder dans la glace le matin et embrasser nos enfants avant qu'ils ne partent pour l'école sans que ce sentiment ne vienne nous gâcher la journée, hanter nos nuits !
La démarche pourrait s'inverser, je viens de voir qu'un des best-sellers américain (outre le livre de Bill Clinton sur le Don de Soi) porte sur l'importance de la Bonté...
Il est donc permis d'espérer...
Avoir la Bonté de s'occuper des autres, avant soi, permettra (peut-être) que les autres vous le rende (un peu) et cela ramènera les marchands à leur jeute place, une simple utilité et non comme les moteurs de la société...
florence Meichel a dit…
Merci Jeff pour ce commentaire : j'ai essayé d'y voir un peu plus clair ici : http://florencemeichel.blogspot.com/2008/12/morale-close-morale-ouverte-bergson.html