29 septembre 2008

L'orthographe, ça sert à quoi ?

En lisant les commentaires liés à ce billet ce matin, je ne peux m'empêcher de réagir car, très honnêtement, quand on arrive à des situations comme celle-là http://www.lagazette-sante-social.com//actualites/nl_actualites.asp?supportId=128&artId=30431 , il faut pouvoir remettre en question un système qui crée autant d'incompréhensions et de mal-être ...

Le monde change et nous avons besoin de trouver de nouveaux repères et de nouvelles façons de nous mouvoir dans notre environnement de façon fluide et pertinente...

Quand je lis : "D'un point de vue pédagogique, ça me gêne, parce que c'est au fur et à mesure des jugements des enseignants que les élèves appréhendent la langue comme un objet qui leur résiste, et que, formant leurs pensées contre cet objet, ils apprennent aussi à prendre leurs distance avec leurs idées immédiates (les idées-réflexes)."

Je me dis que ce qui est décrit confirme mon intuition : l'orthographe est une question de principe...une façon de formater à la soumission de l'arbitraire...Dîtes, la liberté réflexive autour de l'orthographe , c'est une plaisanterie ???

Pour moi, l'orthographe est un code commun de communication : voilà le point de friction...et je pense qu'il l'est pour beaucoup d'enfants...le problème c'est qu'ils n'ont bien souvent pas les mots, l'espace et l'accompagnement pour verbaliser ce gap ! En désespoir de cause, la rébellion qu'il peut leur arriver de retourner contre eux mêmes, reste parfois le seul échappatoire !

Et aucune réponse pertinente si ce n'est ces cercles vicieux du toujours plus de la même chose à l'horizon ! :(

La pensée d'ILLICH n'a servi à RIEN ! On est toujours au même point ! ( Sourires : la vision de 2007 mériterait quelques bémols poïétiques tout de même :) http://florencemeichel.blogspot.co.uk/2007/06/education-20-la-fin-des-ecoles.html


A lire en parallèle - important : 
-  Apprendre à apprendre sur l’évaluation et son design : le début de l'histoire pour moi http://florencemeichel.blogspot.co.uk/2007/10/education-20-le-dbut-de-lhistoire-pour.html


 -----------------------------------------------------------------


Pour la petite histoire : Histoire d'accent :-)

Quand j’étais plus jeune, je crois m’être intérieurement mise très en colère contre une prof qui enlevait 5 points par faute d'accent...stupide, injuste, sadique...j'en passe et des meilleures...

Plus tard, on m'a demandé d'informatiser l'ordonnancement d'un site de production. C’était un énorme travail. J'ai dit OK mais ne comptez pas sur moi pour les accents :-) lolll ... ahurissement...mais le travail fut fait...et "bien" fait !

Quand je me suis installée aux UK, le passage d'un clavier AZERTY à QWERTY a apporté de l'eau à mon moulin des accents : "j'peux point because..."

Et puis je me suis mise a réfléchir au sens de l'orthographe et ça a donné ce billet ! Voilà !


  -----------------------------------------------------------------


MAJ  en ce début d'année 2015 : ayant opté pour un clavier AZERTY (plus facile pour écrire en français ET en anglais), je n'ai plus vraiment d'excuses pour ne pas essayer d'améliorer certains billets de blogue, en y rajoutant les accents :) - La réflexion en terme de communication et de sens reste cependant pertinente, je crois. 

2 commentaires:

François Guité a dit…

L'orthographe est la crosse pontificale avec laquelle certains assomment les élèves et tuent le plaisir du mot. Elle est bien secondaire au mot, porteur d'un concept. Enrichissons la pensée par des concepts et des mots. Pour l'orthographe, il y a toujours le recours aux correcteurs automatisés.

florence Meichel a dit…

Merci François, ça me fait du bien de te voir passer par là ! :-)

Tu ne peux pas imaginer comme cette phrase résonne pour moi ! :-)
"L'orthographe est la crosse pontificale avec laquelle certains assomment les élèves et tuent le plaisir du mot."

Merci ! :-)