Web 2.0 : le culte de l'amateur est un non sens !

Car il s'appuie sur un référentiel de valeur déconnecté des changements induits par le connectivisme et la pratique d'Internet!

Grâce et à cause d'Internet, l'amateur est de plus en plus en mesure de cultiver ses passions, de les enrichir de connaissances, d'échanges, et de développer des compétences associées : il devient de plus expert autour des sujets qui l'intéressent !

Grâce et à cause d'Internet, l'expert a une vision de plus en plus ouverte, transversale et partagée de son domaine d'expertise : il apprend et construit un système de connaissance en mouvement permanent et rejoint en cela la démarche de l'amateur !

Au de-là des statuts, les lignes de fracture s'estompent et la compétence devient LE critère de valeur!

Commentaires

jerome a dit…
c'est vrai mais ce n'est pas ce que critique le bouquin. Il se plaint du fait des incompétents ou des amateurs sots ont le même poids dans Wikipedia que des profs de fac.
Le savoir et l'expérience ne sont pas le monopole des experts, mais il n'y a pas de système en place dans l'intelligence collective pour filtrer a priori et différencier l'amateur qualifié et l'amateur non qualifié. Ce sont beaucoup de pages pour défoncer des portes ouvertes...qui cependant le demeurent
florence Meichel a dit…
Le filtre en question, c'est le développement de l'esprit critique pour chacun et il est vrai qu'il reste beaucoup à faire dans ce domaine !

Comme vous je dénonçais ici la simplification et la manichéisme dont font preuve certains sur ce sujet : ça crée plus de crispations que ça ne fait avancer les choses !
florence Meichel a dit…
Et pour aller jusqu'au bout de la logique, il y a aussi de mauvais profs d'université ! :-(
Sébastien a dit…
Le culte de l'amateur vient notamment du culte du copier/coller.
Beaucoup d'informations, peu de réflexion.
Il est intéressant également de voir comment nous perdons finalement peu à peu la mémoire, car l'information est si facilement disponible en un clin d'oeil...
Un petit post à ce sujet :
http://www.nouveauxmedias.fr/2008/03/12/generation-20/