Web 2.0 : la promotion du lifestreaming ou la stratégie du pire

Blogalaxie/7: le futur enfin “révélé”? - Transnets - Blog LeMonde.fr

Je m'apprêtais à faire un billet sur Twitter et son impact dans la communication humaine en tant que vecteur de simplification abusive et dangereuse...et Francis Pisani vient de me donner matière à aller plus loin !

Voilà ce qu'il publie ce matin :
" Les blogueurs de fond prennent du temps pour réfléchir ou s’informer et pour publier ce qu’ils savent, ce qu’ils pensent ou ce qu’ils croient. Mais les gens ne lisent plus. Et qui s’intéresse aux commentaires?

Le lifestreaming simplifie tout ça. On prend des photos ou des images en fonction de l’inspiration et on les met en ligne dès qu’on peut. Sarah donne même le site personnel d’Alan Cheslow entièrement conçu de cette façon. Intéressant je dois dire.

Mais peut-être faut-il creuser un peu plus.

Son billet parle exclusivement de l’évolution des blogs personnels, de ceux qui correspondent le plus clairement à un ego trip. Son autre exemple n’est-il pas celui de Julia Alison devenue vedette du web au point de se gagner un article dans Wired consacré à son talent pour l’auto-promotion?

Reprenant sur un espace personnel l’idée de FriendFeed qui consiste à réunir photos, vidéos, twits et autres fantaisies, ils peuvent maintenant se consacrer entièrement à eux-mêmes avec la légèreté qu’il faut pour être cool. Une bonne chose.

C’est en fait un nouveau style qui est en train de naître, un nouveau type de blogs. Ils viennent s’ajouter aux autres et enrichissent ainsi la palette de ce qu’on trouve dans la blogalaxie.

Reste à savoir comment ils s’articulent avec les conversations qui ont lieu sur des sites sociaux du type Facebook, Bebo ou Hi5."

En ce qui me concerne, j'ai le sentiment qu’il faut voir l’articulation à la manière d’un tableau impressionniste…les touches du pinceau se relient et donnent à voir un relief et une forme quand on prend du recul pour appréhender l’ensemble…encore faut-il prendre le temps et l’espace pour chacun de cette prise de recul, de cette mise en sens et de cette auto-construction…et c’est bien ça le problème…car cette dynamique de reliance pour soi même nécessite de dépasser la superficialité et la dispersion des micro-signes, de leur donner de la nuance et de la profondeur…sinon ça reste du bruit, du vent, du rien…et pour moi, le blog, c’est un peu cet espace de construction personnelle que je partage avec d’autres : ce n’est pas parce que frienfeed agrège matériellement les flux qu’ils constituent une matériel incorporé et intégrable pour soi-même de façon automatique et mécanique…il reste tout un travail personnel de mise en sens et en contexte…et c’est tant mieux car l’humain garde toute sa place au travers de ce processus…l’agrégation n’est pas l’appropriation même si elle y participe ! S’en tenir à enrichissement de la blogosphère par simple agrégation me semble dangereux : c’est stopper le processus au stade de l’enrichissement de Google en mettant de côté le développement humain…Nous avons des digitales compétences et des droits à construire sur ces questions fondamentales !

Une questionnement qui émerge : les journalistes ont ils intérêt à dénigrer les constructions de sens sur les blogs ??? Ont-ils intérêt à plébisciter le lifestreaming et la déstructuration des informations pour mieux mettre en avant leurs propres constructions éditoriales ? Je m’interroge !

ça ressemble fort à ces gouvernements qui sapent les valeurs démocratiques pour faciliter la mise en place de démarches totalitaires et dont j'ai parlé récemment : ils poussent la logique sécuritaire jusqu'a l'extrèmisme de la légalisation de la torture, de l'assassinat et du fichage permanent, façonnant le terrain pour des législations drastiques !

En radicalisant les logiques, on parvient à leur non-sens : les gens perdent confiance et finalités ce qui rend plus facile l'imposition d'un cadrage autoritaire !

Commentaires