web : espace de vies

Les chats, les marmottes et les fins de la participation

Pour certains le web se dégonfle, s'essouffle...etc...

Pour moi il se gonfle de vies laissant à chacun le soin d'en apprécier la valeur et la pertinence !

En écrivant ces mots, je repense à une de ces fameuses discussions sur transnets ou Scholem avait écrit en citant la philosophe Isabelle Stengers, les citoyens, même sans être spécialistes de quoi que ce soit, sont des “experts de leur vie”

Si rupture il y a : elle est bien là !

C'est de NOUS dont il s'agit...pas de ce qu'on nous dit de comprendre et de faire de NOUS !

Et ça n'est pas sans poser des problèmes de droit notamment !

Commentaires

narvic a dit…
Pour moi, ce n'est pas le web qui s'essouffle. C'est le discours "prophétique" de la "révolution internet" et du "Web 2.0 qui change le monde", dont on s'aperçoit peu à peu qu'il était une illusion.

Mais le web lui-même et ses usagers sont toujours-là et bien vivants. ;-)

On ne sera pas tous journalistes, ni tous producteurs de musique ou de vidéo, ni tous photographes, on ne tiendra pas tous un blog et tout le monde de fera pas de commentaires...

Chacun fera comme il veut, utilisant la gamme d'outils qui lui sont proposés à son goût et à son rythme. C'est à dire le rythme de la diffusion lente et pas celui de la révolution... ;-)