Les bus : ça fait réfléchir !

Les apprentis sorciers de l’informatique ambiante | InternetActu.net

La surveillance systématique est un prétexte

"L’inefficacité de la “vidéosurveillance intelligente” a pourtant été maintes fois démontrée, rapporte Pierre Vandeginste à la suite de Bruce Schneier, un des grands experts en sécurité informatique : mauvais éclairage, définition trop faible, surabondance d’images humainement impossibles à traiter, sans parler de l’obstination des délinquants et criminels à apparaître masqués, à détruire les caméras ou à les éviter… Au final, “elles résolvent très peu de crimes et leur effet dissuasif est minimal : seuls 3% des vols dans la rue à Londres ont été élucidés grâce à elles”.

Une analyse partagée, en partie, par l’Institut national des hautes études de sécurité (Inhes), qui dépend du ministère de l’Intérieur

Commentaires