Ma formation tout au long de la vie : c'est ma responsabilité !

Je rebondis sur un billet de François Guité et sur cette idée en particulier :

"dans une optique d’apprentissage continu et de lifelong learning, l’individu a désormais les moyens de prendre son sort en main."

En France, nous avons mis en place un droit à la formation tout au long de la vie appelé DIF

Bien que cette dimension soit érigée en droit pour tous, on constate que relativement peu de salariés se saisissent de l'opportunité...on pourrait y voir des tas de raisons : faiblesse du nombre d'heures de formation inscrites au titre du DIF, lourdeur du dispositif de gestion pour les entreprises, difficulté d'organisation hors temps de travail, défaut d'informations...etc...

Mais je pense que le problème est ailleurs...il me semble que beaucoup de gens n'ont pas encore développé un sens de leur responsabilité personnelle dans ce processus de formation permanente...et c'est une dimension fondamentale qu'en tant qu'éducateur et formateur nous avons à accompagner et faciliter...enfin je crois !

Qu'en pensez-vous ?

Commentaires

Patrick Yeu a dit…
"Prendre son sort en main" ! "Peu de salariés se saisissent de l'opportunité !" "DIF"... Je crois que quand on aura compris que l'avenir n'est pas un droit - quoiqu'il arrive, il survient - mais un devoir, tout changera.

Chacun comprendra alors ce qu'il a à faire, justement, parce qu'il disposera alors des raisons pour lesquelles il a à prendre son sort en main.

Il ne faut donc pas prendre le devoir dans un sens négatif de quelque chose qu'on nous impose mais dans le sens positif. Le sens du devoir dont il est question est celui qui est intimement lié à la place que l'on occupe et que l'on nous reconnait dans la société.

Brouillés les cartes et on entre dans une logique de droit qui, en termes d'avenir, n'a pas de sens.

L'avenir se construit. Il ne se décrète pas. Il est urgent de rappeler cette évidence et de recréer les conditions de cette expression individuelle fondamentale. Rendons à chacun son avenir. Rendons lui ses responsabilités et donnons lui les moyens de les exercer. C'est là la raison d'être et donc le préalable à toute formation tout au long de la vie sans laquelle, d'ailleurs, aucune formation n'a véritablement de sens. Arrêtons - essayons en tout cas - de tourner en rond. Arrêtons d'instrumentaliser la formation.

Sans vision d'avenir claire, le formation, ce n'est pas la solution, c'est le problème !