Education 2.0 et communautés éducatives : le témoignage exemplaire de François Guité

Blogue du RAEQ - La classe en tant que 3e lieu de socialisation

Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager ce témoignage : il y a des mots et des expériences comme ceux-là qui donnent envie d'y croire et d'avancer...je vous laisse apprécier !

"Glogowski a recours aux nouvelles technologies pour déborder des murs de la classe dans une communauté en ligne, une approche qu’il expose dans le diaporama ci-dessous.

Par une étrange coïncidence, j’enseigne également à des élèves de 14 ans. Mais n’ayant pas d’ordinateur dans ma classe, je me suis tourné vers d’autres moyens pour faire en sorte que les cours ressemblent le plus possible à une communauté éducative :

• L’usage de portfolios d’apprentissage grâce auxquels les élèves gèrent eux-mêmes leur travail, à quel moment, et avec qui. Je suis particulièrement impressionné de l’autonomie avec laquelle ils puisent l’information sur mon blogue scolaire, avant même les ateliers en classe. Par conséquent, la présence aux ateliers n’est pas obligatoire, sauf s’ils échouent un prétest de validation des connaissances antérieures.

• La responsabilité de sortir de la classe et d’aller travailler ailleurs, dans la mesure où ils justifient la raison et l’endroit pour ce faire. La salle de classe est loin d’être un endroit propice à certaines tâches. Il s’agit en fait d’un rapport de confiance par lequel les élèves préservent le privilège de quitter la classe.

• La liberté de s’occuper à d’autres activités d’apprentissage pendant la partie commune de la classe s’ils jugent le sujet accessoire (sauf quand je stipule son importance). On ne saurait développer l’habileté métacognitive d’apprendre à apprendre si on n’exerce pas les élèves à se questionner sur l’importance relative d’un sujet en fonction des autres choix qui s’offrent à eux.

• La liberté de vaquer à d’autres disciplines scolaires, à la condition qu’ils continuent de s’exprimer en anglais (le sujet du cours). Le concept de compartimentation des apprentissages en périodes fixes de 75 minutes pour tous les élèves est une aberration. La notion d’apprendre à apprendre implique que les élèves puissent faire des choix quant à la priorité à accorder aux diverses disciplines en fonction de leurs forces et faiblesses.

Je suis encore loin du troisième foyer envisagé par Oldenburg, et je n’ai sans doute pas la rigueur procédurale d’un Glogowski. Mais je crois avoir fait quelques pas vers un environnement d’apprentissage plus naturel dans lequel l’élève doit faire des choix et assumer des responsabilités. Évidemment, je reste à l’affût des erreurs pour ensuite en discuter avec les élèves. Une citoyenneté vibrante naît de la liberté individuelle délimitée par les droits d’autrui; l’école y préparera d’autant mieux par l’exercice d’un libre-choix graduel et guidé. "
François Guité

En lisant ces mots, je me suis dit qu'il est sans doute là aussi l'entre-deux que j'évoquais dans ma critique constructive de la non-conférence "vers l'éducation 2.0"

Commentaires

Francois a dit…
Une malheureuse négligence dans la retranscription du billet à partir de mon site personnel a pu donner lieu à erreur de perception.

Seulement pour clarifier les faits, le « témoignage » ci-dessus décrit ma propre gestion de classe.
florence Meichel a dit…
Merci François : je viens de rectifier ! L'exemplarité demeure ! :-)
Maxime a dit…
Démarche intéressante d'une éducation plus individualisée utilisant avantage des technologies de l'information.
Plus que l'éducation avec le soutien d'un blog, ce qui me plaît c'est l'idée d'auto-éducation ou en tout cas d'éduquer les enfants à s'auto-éduquer.
On a parlé de méta-apprentissage, parlera-t-on de méta-éducation ? La méta-éducation est peut-être le préalable à ce méta-apprentissage...
florence Meichel a dit…
A maxime

je crois qu'il n'y pas vraiment de préalable...il s'agit d'un vaste système ou toutes les dimensions se co-construisent en permanence...c'est ce qui fait sa complexité et son intérêt !
Mais tu as raison : education, apprentissage, technologies...etc...tout cela se tient ! :-)