Quel sens pour l'école aujourd'hui ?

Blogue du RAEQ - Moyenne, conflits de valeurs et «lologue»!

Je crois que le débat du billet en question prendrait une autre dimension si nous posions les questions de fond dont tout cela relève : Quelle vision avons nous de l'avenir et quel est le sens de l'école dans cette perspective ?Tout le reste en découle !

Tous ces commentaires pointent des angles de vues différents et qui ont chacun une logique ! Leur mise en cohérence demande à mon sens un recadrage vers un méta niveau, qui dépasse largement le système scolaire !

Le projet est avant tout politique et la visée est le droit a l'existence pour chacun !

Saurons nous relever ce défi ici et ailleurs ?

Commentaires

Patrick Yeu a dit…
En France, toutes décisions législatives prises dans le domaine de l'éducation se fait au nom... de la Nation justement. Et c'est là où, dans le cas de la loi d'orientation Jospin par exemple, le bât blesse. La loi pose, en effet, que ce que veut la Nation, c'est 70 % de bacheliers ! Ce qui représente le degré zéro de l'attente en termes de qualité !!!

La question est donc effectivement ailleurs. Encore faudrait-il avoir le courage de se la poser. Et, justement, pas en termes d'avenir de l'école qui n'est pas la bonne question parce qu'elle amène à remettre en cause ce qu'elle est et comment elle fonctionne, alors que la vraie question est celle d'un choix de société suffisant clair pour que les modalités d'exécution de la mission de l'école ne posent plus problèmes !

Ce n'est donc pas l'école qui pose problème, mais l'état actuel de la société. De là, le caractère paradoxal des discussions et des oppositions dû au fait que l'on se trompe de sujet.
florence Meichel a dit…
Je crois qu'à partir du moment ou se pose la question de l'avenir de la société, on ouvre la porte sur la remise en question de l'école telle qu'elle fonctionne aujourd'hui...L'école nous enseigne le besoin d'être enseigné et crée une dépendance totale aux institution...cette vision a les limites que nous connaissons aujourd'hui !