Education 2.0 et résistances au changement...une question de sens !

Blogue du RAEQ - 3 caractéristiques des TIC pour apprendre

Selon François Guité : "L’implantation des nouvelles technologies en éducation se bute aujourd’hui à une perception de complexité qui exacerbe la résistance au changement. "

Je crois surtout que le web 2.O est compliqué ( ce qui d'ailleurs est différent de complexe...Merci Michel :-) )lorsqu'il n'a pas de sens pour ses utilisateurs et lorsqu'il ne correspond pas à un besoin : le web 2.0 : c'est des outils performants au service de projets...on a un peu tendance à l'oublier...le web 2.0 n'a pas de sens pour lui même !

Commentaires

François Guité a dit…
Le Web 2.0 est relativement simple dans l'utilisation des applications individuelles. Avec le temps, la concurrence aidant, la sélection naturelle favorise la convivialité et de la simplicité. C'est pourquoi je maintiens que le Web 2.0 est surtout complexe dans le jeu des interactions et des nombreux plans qui concourent à l'apprentissage.

Le Web 2.0 a forcément un « sens par lui-même », comme toute chose. J'en appelle ici à la position de McLuhan qui a été le premier à observer que the medium is the message. Dans l'histoire de l'humanité, les inventions ont toujours été des moyens, des outils, dont la finalité ultime revient à l'utilisateur. L'utilisateur est responsable d'une invention au même titre que son inventeur. C'est au premier à trouver le sens qu'il veut donner à un outil, et non à l'inventeur à le lui dicter.

Cela dit, j'ai moi aussi mes réserves au regard du Web 2.0, notamment quant à l'utilisation des données et la protection de l'identité. Néanmoins, tout ce qui favorise le maillage social me fascine. Sinon, je ne crois pas que je bloguerais, ou que j’interviendrais sur les blogues de ma communauté éducative ;-)
florence Meichel a dit…
Bonjour François

Je vous cite "L'utilisateur est responsable d'une invention au même titre que son inventeur. C'est au premier à trouver le sens qu'il veut donner à un outil, et non à l'inventeur à le lui dicter."

Oui tout à fait d'accord avec ça !

C'est aussi ma vision quand je formule les choses ainsi :

Au travers du web 2.0, il ne s'agit moins de consommmer la "vie packagée" que de developper, pour chacun, ses propres arts de vivre au monde, a la fois sur le plan individuel et sur le plan collectif ! C'est une approche qui prilégie l'autonomie et la responsabilité assumée du monde pour chacun !

Finallement, ce n'est pas tant sur le web 2.0 que j'émets des réserves, mais plutôt sur l'accompagnement de son déploiement ! Nous parlons ici d'accompagnement au changement !

Merci pour ce commentaire : moi aussi j'apprécie de pouvoir interagir avec la communauté éducative ! :-)