Articles

Affichage des articles du décembre, 2005

Modelisation et topographie

JL Le Moigne écrit dans son ouvrage "la modélisation des systèmes complexes" : "l'observateur ne reste jamais complètement extérieur à la situation qu'il observe, sauf à observer à travers une caméra ou derrière une glace sans tain, à l'insu de tous les acteurs présents, à l'abri de toute interaction avec eux..."

Parallèlement, R. Canter Kohn souligne dans "les enjeux de l'observation", "chaque observateur se place d'un point de vue, il est situé topographiquement, il regarde quelque part. Et le topographiquement est aussi figuratif : chaque observateur a son point de vue, son idée de départ..."Cette vision des choses incite à reconsidérer l'observation comme un acte d'interprétation où le découpage de l'objet d'observation est déjà, en soi, une vision (une interprétation) des choses supposées sur la réalité complexe.

Ces deux analyses rejettent l'idée d'une observation distanciée, objective...