04 avril 2014

Mathématiques appliquées et questionnement philosophique

Dans cet article, Aveu d'un pionnier d'Internet : "nous nous sommes trompés de bonne foi http://meta-media.fr/2014/03/24/aveu-dun-pionnier-dinternet-nous-nous-sommes-trompes-de-bonne-foi.html , Jaron Lanier nous apprend que "Au début l'informatique donne l'impression de tout pouvoir réaliser, de fournir d'infinies richesses, alors qu'en fin de compte, le phénomène se renverse et échoue (...) Quand vous avez les plus gros ordinateurs du monde qui vous aident en collectant des données pour vous donner un avantage, c'est si puissant que vous vous précipitez. Mais finalement, ce n'est qu'une illusion". (...) Lanier met en garde contre le principe de réalité contre lequel se heurte toujours la statistique.

En parallèle dans cet autre article, Big data: are we making a big mistake? http://www.ft.com/cms/s/2/21a6e7d8-b479-11e3-a09a-00144feabdc0.html il est expliqué que : " found data contain systematic biases and it takes careful thought to spot and correct for those biases. Big data sets can seem comprehensive but the "N = All" is often a seductive illusion. (...) big data do not solve the problem that has obsessed statisticians and scientists for centuries: the problem of insight, of inferring what is going on, and figuring out how we might intervene to change a system for the better. (...) "Big data" has arrived, but big insights have not. The challenge now is to solve new problems and gain new answers - without making the same old statistical mistakes on a grander scale than ever."

Alors je me questionne : La réduction des inférences bayésiennes (liées aux systèmes quantiques)  à des statistiques ne pose-t-elle pas problème ? (==> reification 2 :  dixit Olivier Auber https://twitter.com/OlivierAuber/status/451976332826906624

A lire en complément 
- Page wikipedia : inférence bayésienne et incertitude https://fr.wikipedia.org/wiki/Inf%C3%A9rence_bay%C3%A9sienne
 "Le raisonnement bayésien s'intéresse aux cas où une proposition pourrait être vraie ou fausse, non pas en raison de son rapport logique à des axiomes tenus pour assurément vrais, mais selon des observations où subsiste une incertitude. (...) L'inférence bayésienne révise la probabilité des propositions au fur et à mesure des observations, incluant, dans l'analyse de Thomas Bayes qui lui donne son nom, la première opinion (a priori) sur la probabilité des prémisses."
- Rationalisation du vivant http://florencemeichel.blogspot.com/2009/01/rationnalisation-du-vivant.html
- Philosophie et transhumanisme http://florencemeichel.blogspot.com/2011/09/philosophie-et-transhumanisme.html 

Ref photo : http://grimmdev.deviantart.com/art/404-CSS3-Animation-Continuation-309251907

14 septembre 2013

Complicités et sociétés de contrôle

"Hier, je ré-écoutais cette intervention de Bernard Stiegler : à l'occasion de l'un de ses séminaires, un participant lui pose une question a propos de la complicité des philosophes dans le développement des sociétés de contrôle. Bernard Stiegler avoue que la question est compliquée mais finit par reconnaitre cette dimension (9min23) : le travail et l’éthique de certains philosophes auraient été détournés ?


http://www.youtube.com/embed/lJFvyNO6a-U


En cherchant un peu j'ai retrouvé le texte de Deleuze auquel il fait référence : Post-scriptum sur les sociétés de contrôle. Deleuze y décrit une forme d'immanence "pure" qui conduit a des systèmes de contrôle continu qui imprègnent et formatent toutes les dimensions de la vie.
Je me fais la réflexion que d'une certaine manière, c'est précisément cela qu’évoque Migel Benasayag dans sa description de la fabrication de l'homme amélioré lorsqu'à la fin de son intervention il parle d'une émancipation extrême menant à un nihilisme absolu.(cf  L'idéal ascétique de LA singularité http://florencemeichel.blogspot.com/2008/09/lidal-asctiqure-de-la-singularit.html )


http://www.youtube.com/embed/RIi4Q0NoBcc


Peut-être cette intuition sourde qui faisait dire à Varela quand on lui posait la question "Au delà du champs biologique, y-a-t-il un enseignement sociologique a tirer d'un modèle de l'auto-poièse, qui est un concept transdisciplinaire ?" Il répondait : "je me refuse à appliquer l'auto-poiese au plan social. Cela peut vous surprendre mais je m'y refuse pour des raisons politiques. L'histoire a montré que la biologie holistique est fort interessante, mais elle a toujours eu aussi sa part d'ombre; chaque fois qu'elle s'est laissée aller à l'application au modèle social, il y a eu des glissements vers le fascisme et d'autres positions autoritaires comme l’eugénisme." (Ref ouvrage : Complexité, vertiges et promesses (2006) - Ed le Pommier- et en particulier l'interview de Francisco Varela p 155 : Autopoièse et émergence .)


Sans doute aussi ce qui me fait pencher depuis longtemps vers une forme d’équilibre énaction/metacognition http://florencemeichel.blogspot.co.uk/2008/09/connectivism-et-enactionmon-cheminement.html, ou qui guident Olivier Auber vers le concept d'anoptisme http://perspective-numerique.net/wakka.php?wiki=Anoptique et Pascal Michon vers une prise en compte des rythmes http://rhuthmos.eu/spip.php?article739"


Anoptisme en pratique sur Twitter au moment de la diffusion du jeu de la mort (2010)




A lire en parallèle : 

- Philosophie et transhumanisme http://florencemeichel.blogspot.com/2011/09/philosophie-et-transhumanisme.html
- Miguel Benasayag - UNESCO Philosophie 2012 : Conférence interessante sur, entre autre, notre rapport au temps et sur l'impact du temps immédiat en tant que court-circuit des processus longs  d'individuation/transindividuation. En particulier a 1h48min16s : besoin démocratique de créer les conditions de connaissance de type méta (niveau2) pour que chacun puisse voter en toute conscience. http://youtu.be/xPP02ngqzWg

26 mars 2013

Sciences et Conscience

Dans cet interview, Remi Sussan pointe le déficit généralisé de compréhension dans le domaine "NBIC et impacts systémiques". (source video http://levinvinteur.com/remi-sussan-le-transhumanisme/ )



Pour tout dire, cela me fait plaisir de l'entendre dire par Remi Sussan lui même, pour l'avoir déja évoqué sur ce blogue à  plusieurs reprises et à différents niveaux : )

- Education : Sans citoyens émancipés, pas de démocratie ! http://florencemeichel.blogspot.co.uk/2010/05/sans-citoyens-emancipes-pas-de.html
- Philosophie et éthique : Philosophie et transhumanisme http://florencemeichel.blogspot.co.uk/2011/09/philosophie-et-transhumanisme.html
- Pouvoir et politique : Réseaux sociaux : ce que les affaires politiciennes nous apprennent (Au delà des cynismes et des mépris !) http://florencemeichel.blogspot.co.uk/2009/10/reseaux-sociaux-ce-que-revelent-les.html

15 mars 2013

Données et éthique

Dans cette conversation, Heinz Von Foerster vient illustrer sans détour des dimensions fondamentales pour la compréhension de certains processus en cours.



La différence entre data et mémoire c'est le vivant nous explique Von Foerster. "Si vous accédiez aux informations stockées dans votre cerveau, elles ne vous diraient pratiquement rien. Ce qui est important c'est la totalité du système en interaction permanente. Pour résumer : I'M MY MEMORY :-)

A partir de là, il me semble légitime de s'interroger sur la pertinence d'un graphe de préférences, réalisé en contexte de silos afin de profiler les usagers de certains services en ligne. En particulier lorsqu'on lit : "Selon Michal Kosinski, l’un des chercheurs, « de telles prédictions pourraient permettre de constituer des dossiers numériques et de prédire statistiquement des informations sensibles que les gens ne voudraient pas révéler. » http://www.tomsguide.fr/actualite/facebook-like-j-aime-personnalite,20490.html#xtor=RSS-201

Le questionnement dépasse ce cas de figure et englobe les méthodes liées aux sciences de la prédiction/persuasion ou captologie qui récupèrent et agrègent  les traces de chacun pour nous catégoriser, nous influencer et nous rationaliser http://florencemeichel.blogspot.co.uk/2013/02/persuasion-numerique-et-questionnement.html  Bref pour nous guider vers le BON comportement  (paternalisme libertaire) http://www.mysciencework.com/fr/MyScienceNews/9827/des-techniques-de-neuromarketing-au-service-de-la-sante-publique

Au royaume-uni, le cas de la société PHORM a conduit les autorités anglaises et européennes à intervenir :
- Le cas PHORM http://ownilive.com/2010/10/02/affaire-phorm-bruxelles-saisit-la-cour-de-justice-de-lue/
- Architecture Technologique (cookies + DPI) http://www.guardian.co.uk/commentisfree/libertycentral/2011/apr/14/phorm-cps-justice-bt
- Décision de justice européenne http://www.ispreview.co.uk/story/2012/01/27/europe-drops-phorm-related-uk-internet-privacy-infringement-case.html
- "A black market in info is being facilitated by easy availability of cheap tracking and digital monitoring devices," http://www.guardian.co.uk/media/2012/jul/06/phone-hacking-tip-iceberg

Sur un plan éthique, de telles pratiques comportent des risques d'erreur et de manipulation importants (cf Von Foerster) et les conséquences peuvent prendre des proportions désastreuses et dramatiques comme le décrit cet article d'Internetactu : A qui les algorithmes prêteront-ils de l’argent ? http://www.internetactu.net/2013/03/13/a-qui-les-algorithmes-preteront-ils-de-largent/

La situation d'aujourd'hui est à ce point dérivante que l’évolution des méthodes inquiète mêmes les  professionnels du marketing  http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile-ethique-et-numerique-2013-02-16 .

Un signal à ne pas prendre à la légère dans un contexte législatif français et européen qui s'apprête à légiférer sur la netneutralité et la fiscalité des data ?


A lire en parallèle :
- Neurosciences, "eye tracking" et usages http://blogveilleflorencemeichel.blogspot.co.uk/2013/03/neurosciences-eye-tracking-et-usages.html
- Persuasion numérique et questionnement éthique http://florencemeichel.blogspot.co.uk/2013/02/persuasion-numerique-et-questionnement.html
- Conversation entre Maturana et Von forester https://vveitas.wordpress.com/2013/03/05/a-beautiful-conversation-between-maturana-and-von-foerster-1998/  (Truth and trust : 1 http://youtu.be/Mc6YFUoPWSI - 2 http://youtu.be/4yd0He864Fw - 3 http://youtu.be/acx-GiTyoNk )
- L'identité numérique temporelle et systémique http://florencemeichel.blogspot.com/2008/11/lidentit-numrique-temporelle.html
- Distinguer Savoir et Connaissance http://florencemeichel.blogspot.com/2009/11/distinguer-savoir-et-connaissance.html



MAJ du 14 mai 2013 : Big Data : nouvelle étape de l’informatisation du monde
"“Les Big Data sont une ressource et un outil. Elles sont destiné à informer plutôt qu’expliquer. (…) Tout éblouissantes soient-elles, toutes puissantes soient-elles, nous ne devons jamais nous laisser séduire par leur lumière et en oublier leurs imperfections inhérentes.”